Les émotions, notre allier

Pendant longtemps on avait l’impression qu’il fallait fuir les émotions. Dès notre plus jeune âge, on nous dit qu’il faut apprendre à les maîtriser. D’ailleurs, vous-même, en grandissant, vous êtes probablement fait dire de nombreuses fois de ne pas pleurer, de ne pas exprimer votre colère ou de ne pas être triste. Pus tard, cacher ses émotions semblait être le maître mot. C’est aujourd’hui aux antipodes de ce que suggère les psychologues.

Contrôler ses émotions

Pour nous sentir heureux, nous tentons désespérément de contrôler ce que nous ressentons. Avant tout, ces stratégies de contrôle nous coûtent de l’énergie. Elles nous prennent beaucoup de notre temps et sont habituellement inefficaces à long terme. Effectivement, les émotions que nous tentons de chasser ne cessent de revenir.

Ne pas montrer ses pleurs, sa tristesse, sa colère, fuir les émotions négatives sont avant tout des biais cognitifs.  Ceux-ci nous amènent à ne pas y faire face. Mais les fuir ne fait que leur donner l’occasion de revenir de plus en plus souvent et de plus en plus fort. Dans ces conditions, elles deviennent de plus en plus difficiles à supporter. Certains patients somatisent ces émotions non exprimées via des ulcères à l’estomac, de fortes tensions musculaires….

Accepter son état

Accepter ses pensées et émotions n’est pas synonyme d’accepter la situation. C’est donc bien l’acceptation de celles-ci qui permet de développer une meilleure santé psychologique, pas l’acceptation de la situation elle-même.

Lorsque les émotions négatives vont envahissent, il est primordial de rester bienveillant envers vous-même. Inutile de vous blâmer ou de les diaboliser. Il faut être à leur écoute. Le fait de porter votre attention sur votre respiration abdominale permet de la rendre plus fluide, plus légère en inspirant et expirant profondément. Une fois que cet état émotionnel vif sera passé, vous pourrez alors entreprendre la phase d’introspection, de décryptage et de compréhension.

En parallèle, n’hésitez pas à tester la méditation de pleine conscience ou la cohérence cardiaque reconnues pour calmer le mental, regagner confiance en soi et faciliter la gestion des émotions.

La gestion des émotions en psychologie
Les 8 émotions selon Robert Plutchik , psychologue américain

Les psychologues peuvent vous accompagner dans ce travail émotionnel.  Au cabinet, je reçois de nombreux patients Haut potentiel émotionnel avec lesquels nous travaillons en remédiation cognitive et émotionnelle.

cabinet de psycchoogie La Baule et Saint -Nazaire de Valérie Rouzineau
Valérie Rouzineau , psychologue à La Baule et Saint-Nazaire

Si vous souhaitez approfondir le sujet, je vous invite à aller voir ces sites :
Et si on parlait Intelligence émotionnelle ?
Les émotions : Une conception relationnelle
Dossiers de Psychologie Magazine

 

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La thérapie des schémas

Je vais vous présenter la thérapie des schémas. Pour bien comprendre, faisons un petit détour pour expliquer la construction de la personnalité. Celle-ci est composée

Lire la suite »