La bienveillance avec la Communication Non Violente

La Communication non violente est, pour moi,

  • un art de vivre pour entretenir un lien de qualité avec les autres.
  •  une méthode visant à créer entre les êtres humains des relations fondées sur l’empathie, la compassion, la coopération harmonieuse et le respect de soi et des autres.

Développée aux Etats-Unis dans les années 60, par le docteur Marschall Rosenberg, la Communication Non Violente, dite aussi CNV, s’inspire fortement des travaux de Carl Rogers (1902-1987), dont il a été l’élève.

Il s’agit d’un outil de communication, principalement verbal, qui vise à transformer les conflits en de simples dialogues. Dans la relation aux autres, nous sommes confrontés à nos besoins, mais comme nous ne savons pas les reconnaître, et encore moins les écouter, nous avons tendance à les étouffer. Alors comment prétendre à une bonne écoute de l’autre, si nous ne savons pas le faire pour nous même ? Pour y parvenir la CNV propose d’apprendre l’alphabet d’une communication débarrassée de toute violence, à commencer envers soi-même.

La Communication Non Violente repose sur 4 principes : OSBD

  • L’Observation: observez sans généralisation ni jugement de valeur ;
  • Le Sentiment : exprimez ce que vous ressentez et partagez vos émotions ;
  • Le Besoin : identifiez vos besoins insatisfaits en vue d’y inscrire une action réparatrice ;
  • La Demande : exprimez vos besoins, n’attendez pas que les autres les devinent sous peine de porter des jugements prématurés.

La pratique permet de renoncer à tout jugement de l’autre pour sentir ce qui se passe en soi, tout en favorisant une collaboration mutuelle. Ce n’est en aucun cas une thérapie, toutefois elle peut avoir des retombées positives sur son fonctionnement. L’application de la CNV sous entend une bonne connaissance de soi.

En résumé

Ainsi, à l’aide de la Communication Non Violente, nous pouvons :

  • Identifier nos freins à la communication et nos comportements conflictuels ;
  • Clarifier nos demandes ;
  • Décrypter les signes de conflits et instaurer le dialogue ;
  • Améliorer notre empathie.

Livre conseillé: « Les mots sont des fenêtres, ou bien ils sont des murs : introduction à la communication non violente » Marshall Rosenberg

 Vous avez aimé cet article ? N’hésitez pas à partager ou à commenter. Et retrouvez moi sur :
Valérie Rouzineau

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

La thérapie des schémas

Je vais vous présenter la thérapie des schémas. Pour bien comprendre, faisons un petit détour pour expliquer la construction de la personnalité. Celle-ci est composée

Lire la suite »